Comment booster votre santé après 40 ans grâce au régime cétogène

Par 17 juin 2019 novembre 7th, 2019 Nutrition et Régimes, Régime cétogène
maigrir après 40 ans avec régime cétogène

Passer le cap des 40 ans rime pour certains d’entre nous avec prise de poids. Pas question d’y voir une fatalité liée à l’âge. Garder la ligne est possible, à condition d’adopter de nouveaux réflexes.

Maturité intellectuelle, sexualité épanouie, carrière au top… La quarantaine triomphante n’est pas un mythe. Pour autant, côté silhouette, c’est une tout autre affaire. Vous tentez de cacher ces vilains bourrelets qui débordent de votre chino taille basse. Vous désespérez de voir votre iconique petite robe noire, trop étroite, remisée au fond de l’armoire. Une évidence : les grignotages et les excès de table ne sont plus aussi faciles à éliminer qu’à 30 ans.

La faute à qui ? À vos 40 ans qui font que vos hormones jouent aux montagnes russes et que votre métabolisme ralentit. Ajoutez-y une perte de masse musculaire, de mauvaises habitudes alimentaires et la sédentarisation. Voilà pourquoi, plus on vieillit, plus on prend du poids facilement et plus on en perd difficilement.

Pour une quarantaine au top, misez sur le cétogène

L’alimentation cétogène (ou keto de l’anglais ketogenic diet) est adaptée à vos besoins. Hypotoxique, gourmande et saine, cette diététique mérite votre attention, d’autant plus si vous avez passé le cap des 40 ans. Pas de panique, vous n’allez pas mourir de faim. Vous prenez juste de bonnes habitudes qui boosteront votre métabolisme. De quoi brûler plus de calories. Vous vous vous organisez mieux et faites la part belle aux protéines tout en limitant la junk food. Une évidence pour la ligne et la santé ! Vous boostez votre énergie et bougez votre corps pour brûler toujours plus de graisses tout en raffermissant votre silhouette.

Gérez efficacement votre temps

Les enfants à déposer au judo, les dossiers qui s’empilent, les courses à faire, le prochain week-end en amoureux à organiser… Vous n’avez pas une minute à vous. Vous courez sans répit toujours après le temps et dans tous les sens. Pris dans cette course sans fin, vous vous oubliez. STOP ! L’heure est venue de poser des limites, faites un planning. Notez vos priorités dans un agenda : famille, travail, repas, sport… Et fixez une durée pour chaque chose. À titre d’exemple, un rendez-vous téléphonique, cadrez-le et donnez-vous 10 minutes, pas une de plus. En planifiant ainsi, vous gagnerez un temps précieux. Sans compter que vous diminuerez sans conteste votre stress. Votre corps et votre mental bénéficieront de plus de bien-être, n’en doutez pas.

Quand on suit une alimentation cétogène, la gestion du temps fait partie du b.a-ba. Élaborer un planning avec les menus de la semaine, les séances de sport, les rendez-vous, les temps pour soi est l’une des clés de la réussite. Vous y gagnez de précieuses minutes notamment pour votre séance de sport. De plus, en suivant à la lettre les menus précis, vous ne risquez pas d’être en hypoglycémie. A l’inverse, sauter un déjeuner, une collation ou diminuer les portions et hop ! le craquage serait assuré.

Autre astuce, avant de filer au supermarché, faites une liste de courses. Ainsi, plus aucune perte de temps dans les rayons du magasin à vous poser 1000 questions sur les aliments à acheter. C’est aussi le plus sûr moyen d’éliminer d’éventuels frustration et dérapage. Le week-end, préparez vos repas pour les jours à venir. Quel que soit votre objectif de perte de poids, l’organisation et la routine du régime cétogène vous garantiront réussite et succès.

Je fais comment ?

Je note les événements importants de la journée/semaine (rendez-vous pro, séance de sport, moments avec votre moitié, temps de sommeil…). Je n’oublie pas de prévoir un créneau de tranquillité (quelques minutes, 1 heure) par jour. Et surtout je m’y tiens.

Bougez bien votre corps

À 40 ans, le métabolisme ralentit de 2 % tous les dix ans. Quant à la masse musculaire, elle diminue de 1 à 2 % par an au profit de la masse graisseuse. Ce pourcentage s’accélère sous l’effet de la sédentarité. Ce qui veut dire prise de poids, perte de force, réduction de la densité osseuse, affaiblissement du système immunitaire et risques augmentés de certaines maladies (cardio-vasculaires, cancers, diabète).

La contre-attaque est possible. Il faut juste veiller à choisir des sports d’endurance (d’intensité faible à modérée) et de la musculation. Les deux activités vous permettent de brûler des calories, de perdre de la graisse en faveur du muscle et, plus fort que tout, d’augmenter votre métabolisme. En d’autres mots, vous faites fondre votre graisse même en ne faisant rien !

En revanche, des études ont montré que des entraînements de haute intensité étaient contre-productifs. Soumis à des efforts trop intenses, l’organisme ne peut que puiser son énergie dans les muscles. Vous comprenez bien que tel n’est absolument pas l’objectif de la diète cétogène. Rappelons que le but de l’alimentation keto est d’obliger vos muscles à puiser dans les réserves de graisse. Multiplier les séances de cardio-training présente également un autre risque : le corps finit par s’adapter, il devient plus économe. Conséquences ? Le métabolisme ralentit et les graisses se remettent à être stockées. Les radicaux libres se multiplient, la masse musculaire diminue, des douleurs articulaires apparaissent et la sensation de faim augmente. Tous ces inconvénients sont exclus avec un programme sportif adapté au régime cétogène.

Je fais comment ?

En cas de surpoids et/ou de la reprise d’une pratique sportive, je n’hésite pas à voir un médecin pour un petit bilan. Je me renseigne sur les sports qui pourraient me plaire. Il est illusoire de vouloir pratiquer un sport que l’on n’aime pas, à moins d’être masochiste. Je me lance progressivement et je m’assure de la régularité. 2 à 3 séances par semaine suffisent pour être pleinement efficaces.

Soignez votre énergie

Passer 40 ans, il est essentiel pour garder la forme de veiller à son capital énergie. Cela commence par la qualité de vos nuits. Que vous ayez besoin de 5 heures ou de 10 heures, peu importe la quantité de sommeil, en revanche soyez implacable avec la qualité. Sans cela, votre métabolisme ralentira, votre organisme fabriquera moins de muscles et stockera les graisses. Prise de poids assurée !

Une bonne nuit se prépare. Oubliez les boissons excitantes (café, thé) l’après-midi, pratiquez une activité sportive régulière, favorisez après 19 heures les sports doux (marche, yoga, Pilates), gérez votre stress, et refusez tout écran (ordinateur, télé, téléphone) une heure avant de dormir.

Pour augmenter votre capital énergie, tablez également sur l’alimentation. Il est évident que la junk food et les aliments trop sucrés sont les ennemis de votre vitalité. Ils viennent encrasser votre foie et épuiser votre pancréas. Avec comme conséquences, la fatigue, la prise de poids et diverses inflammations.

En revanche, le régime cétogène est incontestablement votre meilleur ami. En ciblant certains aliments pour leurs qualités nutritionnelles (riches en oméga 3, protéines, antioxydants), il agit positivement sur votre mental (notamment concentration améliorée), votre énergie, votre stress et la qualité de votre sommeil.

Je fais comment ?

Je ne mange pas devant un écran d’ordinateur ou la télévision. Je respecte mon rythme de sommeil. Si je pique du nez à 22 h, je ne culpabilise pas et je me couche. J’apprends à éteindre mon téléphone et à ne pas répondre à toutes les sollicitations. Je gère mon stress pour jouir du moment présent en pratiquant la relaxation, la marche en pleine nature ou encore une activité qui fait du bien au corps et au mental (jardinage, dance, peinture…).

Buvez de l’eau

L’eau est le gardien de votre capital santé. Une bonne hydratation assure en effet le fonctionnement optimal de votre corps. Vos muscles, votre cerveau, votre système digestif et immunitaire en ont besoin. Il se fait qu’avec l’âge la perception de la soif diminue. Alors, soyez vigilant. Buvez, même si la soif ne se manifeste pas.

Attention, bien s’hydrater n’a rien à voir avec boire des sodas, de l’alcool et des jus de fruits. Avec eux, seule la déshydratation sera au rendez-vous. Une hydratation au top, c’est boire en moyenne entre 1,5 litre et 2 litres d’eau par jour. Une bonne hydratation contribue ainsi à maintenir votre énergie au top, à brûler les graisses, à prévenir une éventuelle constipation, à éliminer les déchets et les toxines. Voilà pourquoi le régime cétogène en a fait l’un de ses piliers.

Je fais comment ?

Je glisse dans mon sac une bouteille d’eau. Après l’été ou le sport, je m’hydrate encore plus. Je n’hésite pas à faire des pauses durant la journée. J’en profite pour souffler (parfait pour le mental) et je bois mon verre d’eau. Rien de tel pour rester performant. Je me laisse tenter par les tisanes chaudes ou fraîches. Sans théine, elles hydratent avec gourmandise.

L’alimentation cétogène, c’est tout bénef

À 40 ans, on peut être aussi énergique et performant qu’à 25 ans. Il suffit de mettre en place quelques bonnes habitudes : sport, alimentation, sommeil, gestion du stress.

Avec ses exercices et ses recettes équilibrées et faciles à réaliser, le programme « Système Brûleur de Graisse Cétogène » vous aidera à mettre en place le régime cétogène dans votre vie afin de découvrir ce quotidien bien-être.

Le Système Brûleur de Graisse Cétogène contribuera à préserver votre santé, votre tonus et votre silhouette. Passé 40 ans, il est sans conteste l’allié de votre forme et de votre capital énergie !

=> Découvrez comment rajeunir votre métabolisme et brûler votre stock de graisse grâce au Système Brûleur de Graisse Cétogène

A votre santé !

Recevez GRATUITEMENT
notre GUIDE Le régime Cétogène pour les Débutants!