Encore une fringale ?! Comment l’expliquer et s’en débarrasser pour de bon ?

fringale

Entre les réseaux sociaux qui nous montrent beaucoup d’images de nourriture, le télétravail qui facilite le trajet… vers le frigo (et les pantalons de jogging), et les apéros qui s’imposent après de longues heures sans interruption nette entre vie privée et vie pro… La fringale s’est invitée sournoisement dans nos vies, et s’accroche sacrément fort !

Rassurez-vous, tout est normal. La tentation est grande, le stress aussi… Bref on ne vous jette pas la pierre ! Mais il vous serait bien utile de reprendre le contrôle, aussi bien pour votre tranquillité d’esprit que pour votre ligne.

Alors nous avons répertorié les 5 principales raisons qui causent cette faim incessante. Découvrez donc les conseils pour chacune des situations dans lesquelles vous vous retrouvez…pour enfin en finir avec cette fringale !

1. Le manque de sommeil

La première raison de cette fringale, qui peut sembler anodine, est le manque de sommeil. En effet, lorsque votre corps manque de sommeil, il manque d’énergie. Il va donc inconsciemment aller chercher cette énergie… sous forme de nourriture ! Et comme il va naturellement aller au plus simple, vous allez avoir envie de sucre, de nourriture industrielle et grasse… En somme, le corps va se diriger vers un ensemble d’aliments peu recommandables d’un point de vue nutritionnel.

Ajoutez à cela le manque de lucidité lié au manque de sommeil, et le tour est joué pour se voir décontenancé en ayant -encore !- ingurgité des quantités de sucreries qu’on aimerait éviter.

Conclusion pour éviter cet écueil, nous avons deux recommandations :

        Dormez plus, dormez mieux. En vous couchant plus tôt et plus léger (un dîner tôt, à base de légumes aide…)

        Entourez-vous de bonnes choses, c’est-à-dire n’ayez pas à disposition des aliments qui pourraient vous faire regretter de les avoir achetés… De cette manière, même les jours où la volonté est absente, vous ne pouvez pas faire une mauvaise rencontre dans vos placards…

2. Un repas sauté engendre plus tard une fringale 

Une autre raison de fringale incessante est une faim « réelle ». Et cette vraie faim, qui par ailleurs, est une raison tout à fait légitime de vouloir se nourrir, vient souvent d’un repas sauté -ou trop léger-, ce qui s’avère le pire des pièges.

On saute un repas en croyant faire des « économies » de calories, et c’est là qu’en fait, cette économie finit par nous coûter bien plus cher ! Car c’est en sautant un repas que l’on a faim bien avant l’heure habituelle du prochain repas…Donc soit on se rue sur la première chose qui nous arrive sous la main, en se déculpabilisant car on «n’a rien avalé au petit-dej», soit on se croit plus raisonnable et on attend le repas…Mais là, la maîtrise lâche et c’est l’orgie assurée : fromage et dessert si vous voyez ce que je veux dire…

Un conseil donc pour éviter la fringale lancinante et déculpabilisée : Ne sautez pas un repas et ne vous forcez pas à prendre un repas trop léger. Au contraire, faites des repas satisfaisants et rassasiants (et sains !), n’hésitez pas à faire une pause snack (sain également !) au milieu de l’après-midi si vous avez un petit creux, en l’assumant complètement…Et vous réduirez nettement votre faim et votre frustration !

3. Un petit déjeuner trop sucré

Une des affirmations 100% véridiques au sujet de l’alimentation est « Le sucre appelle le sucre ». D’ailleurs, dans nos sociétés occidentales développées, nous sommes tous un peu « drogués » à ce sucre auquel nos ancêtres n’avaient pas accès. D’ailleurs, si vous faites le test, vous vous rendrez compte qu’en s’en privant pendant quelques jours, vous en aurez de moins en moins envie.

Et bien, ce qui est intéressant, c’est que cet effet se ressent même sur un lapse de temps très court, comme une journée : un petit déjeuner sucré vous donnera envie de retrouver ce goût inimitable tout au long de la journée. A l’inverse, de nombreuses études ont montré qu’un petit déjeuner salé et protéiné permet de réduire la fringale et la faim tout au long de la journée.

Ainsi pour réduire le risque de fringale, optez pour un petit-déjeuner en version salé et protéiné. Il sera plus rassasiant et moins piégeux pour le reste de la journée.

4. La fringale du au stress

De la même façon que le manque de sommeil appelle la fringale, le stress provoque aussi une faim irrationnelle. Cela s’explique hormonalement : Lorsque l’on est stressé, on cherche à se rassurer …et quoi de plus rassurant que de se nourrir, et en particulier de grignoter du sucre. Cela envoie un message de stabilité et de sécurité au corps.

C’est donc une question de mauvaise association qui doit être réglée. Pour ce faire, débarrassez-vous autant que possible de votre nourriture-doudou, qui « compense » votre état anxieux. Remplacez cette nourriture par un rituel anti-stress qui n’implique pas l’alimentation : Un coup de stress et allez vous détendre les jambes en faisant quelques pas dehors, ou si vous êtes chez vous, faites une ou deux postures de yoga, buvez un grand verre d’eau, écoutez une chanson qui vous détend… Bref trouvez une alternative relaxante qui n’implique pas la nourriture pour calmer votre stress.

Comme souvent, ces habitudes prennent quelques jours avant de devenir des réflexes, donc, je ne vous mentirai pas, cela vous demandera un peu d’efforts et de volonté mais ceux-ci diminueront avec le temps…Et cela vous évitera bien des calories !

5. Les repas « inconscients »

Enfin, la dernière raison qui explique nombre de fringales est le fait que l’on mange sans y prêter attention…et on n’a donc pas le sentiment d’être rassasié !

Manger un repas devant son ordinateur, en trois minutes est en soi, une garantie d’avoir une fringale quelques heures plus tard. Pourquoi ? Car votre cerveau n’aura pas assimilé complètement que vous vous êtes nourri ( il était trop sollicité à faire autre chose, et il n’a pas eu le temps de « digérer » l’information).

En moyenne, on considère qu’on est rassasié au bout de vingt minutes de repas…quelque-soit ce qui a été réellement avalé ! Autrement dit, se nourrir en pleine conscience et en prenant son temps a un impact considérable sur notre faim réelle. 

C’est donc exactement ce vers quoi il faut tendre. Évitez au maximum les repas « à la va-vite », en faisant autre chose (les écrans sont particulièrement nocifs de ce point de vue). 

Au contraire, prenez le temps de bien visualiser votre assiette, et de la déguster sans distraction. Vous enverrez un signal rassurant à votre cerveau : Regarde tout ce que je vais manger…Et cela vous évitera le petit creux « incompréhensible » deux heures plus tard.

Enfin, si vous avez l’impression que votre fringale de chocolat, de gâteaux ou de chips prennent toujours le dessus sur votre volonté, vous êtes loin d’être le ou la seule…

La fringale et le grignotage sont des pièges dans lesquels tombent de nombreuses personnes…

Surtout en cette période où nous passons beaucoup de temps à la maison. Si vous faites du télétravail, vous avez peut-être remarqué cette tendance ?

Heureusement, il existe un nutriment qui permet de réduire les fringales et le grignotage (car il a un effet coupe-faim). 

Et ce n’est pas tout, car…

  • Il force les cellules adipeuse à expulser la graisse qu’elles contiennent (et il permets ainsi de retrouver la ligne sans régime ni exercice)
  • Il aide à maintenir le taux de cholestérol à un bon niveau,
  • Il améliore la santé intestinale en renforçant et en protégeant le tube digestif,
  • Il contribue à une bonne santé cardiaque,
  • Il aide à combattre la sécheresse intime.

==> Cliquez ici pour découvrir ce nutriment miracle qui permet de brûler de la graisse… même quand vous dormez !