5 astuces simples pour boire moins d’alcool… et booster sa ligne !

Par 20 juin 2021 octobre 11th, 2021 Nutrition et Régimes, Perte de poids
alcool

L’alcool, cela peut être indissociable d’un apéro entre amis, d’une soirée romantique, d’une fête, ou un moment de détente. Mais si cela devient une habitude quotidienne dont on ne peut pas se passer, cela commence à être problématique, voire dangereux pour votre santé. Alors pour savoir profiter de ces bons moments sans glisser sur le domaine de l’addiction, il faut parfois diminuer un peu les quantités et garder la maîtrise…ce que 45 % des Français souhaitent faire !

Facile à dire mais pas forcément facile à faire… alors si vous ne savez pas par quel bout le prendre, voici 5 astuces qui vous aideront à diminuer votre consommation d’alcool…et à voir très rapidement les effets positifs sur votre santé !

1. Ne pas boire de l’alcool pour étancher la soif

Lors de soirées festives, on a envie de se faire plaisir, ce qui est parfaitement légitime et compréhensible…mais on peut aussi juste avoir soif, car on s’est dépensé sur le dance floor, qu’on a beaucoup discuté ou tout simplement qu’on a dégusté un dîner un peu salé. Et bien dans ce cas, pour étancher la soif, on boit un grand verre d’eau !

L’idée est de ne pas confondre le besoin naturel de s’hydrater et l’envie de se faire plaisir. Rien qu’avec cette simple distinction, vous pouvez diviser par deux la consommation d’alcool : Buvez un grand verre d’eau entre chaque verre d’alcool et vous diminuerez nettement votre taux d’alcoolémie, sans diminuer le plaisir !

2. Manger avant de boire… pour éviter de boire trop d’alcool

De la même façon qu’il faut faire une distinction entre la soif et l’envie de boire de l’alcool, il faut faire une distinction entre la faim et l’envie de boire de l’alcool. Ou plus exactement, il faut savoir que, lorsque vous avez faim, votre cerveau vous réclamera « n’importe-quoi » pour calmer votre estomac et vous serez donc plus à même de boire plus que de raison… Or pour combler sa faim, mieux vaut largement manger que de boire de l’alcool.

Du coup, concrètement, cela nous donne deux conseils : 

  • Se donner une règle de ne jamais boire de l’alcool en ayant faim, car on boirait plus que si on était rassasié. L’autre conseil en découle : 
  • Prendre le réflexe de manger avant de commencer à boire…Je sais, les apéros en prennent un coup mais même pour l’apéro, mieux vaut commencer par des petits concombres ou autres snacks (s’ils sont sains c’est encore mieux n’est-ce pas ?!) pour satisfaire un peu son estomac, qui sera moins en demande…et à qui, inconsciemment, vous donnerez moins d’alcool.

3. Se donner une limite… Et la respecter

Cette règle est valable dans de nombreux domaines : Pour maîtriser une chose (un budget, un temps, un poids etc.) il faut commencer par la quantifier. Car il est très difficile de maîtriser quelque chose qu’on ne mesure pas. 

Ainsi, il en est de même pour votre consommation d’alcool. Avant même de commencer à la réduire, essayez déjà de savoir quelle est elle réellement : Combien de verres buvez-vous par jour/semaine/mois ? Ce chiffre, quel qu’il soit, sera déjà en soit, un premier pas vers la réduction car rien de tel que de mettre les mots exacts sur une chose pour commencer à la régler. 

Ensuite, fixez-vous un objectif en termes de limite, plus basse que ce que votre consommation actuelle. Commencez par retirer un tiers ou la moitié et respectez cette limite.

4. Éliminer les habitudes de boisson

19h, c’est l’heure de mon rosé ou 21h, c’est l’heure de mon whisky ! Voici des phrases qui ne vous aident pas et qui ne devraient plus sortir de votre bouche. 

Pour boire moins d’alcool, une des clés est d’éliminer toutes les habitudes de boissons qui vous enferment dans une routine à laquelle la boisson est associée, -voire a une place prépondérante-. Exit donc les rituels pour lesquels l’alcool est le héros.

Trouvez donc des alternatives à l’alcool lors de vos rituels, remplacez par exemple votre verre de whisky par quelques raisins et amandes ou alors passez carrément à autre chose en allant vous promener, en regardant une mini-série, en écoutant un podcast etc… Bref, en vous trouvant une activité qui vous fait plaisir et qui remplace votre plaisir alcoolisé.

5. Diminuer le stock d’alcool et améliorer la qualité

Enfin pour réduire la tentation, l’idéal est de ne pas compter seulement sur sa volonté. Typiquement, si vous n’avez pas d’alcool chez vous, automatiquement, vous boirez moins.

Sans être aussi extrême, ce que je vous suggère est de ne pas avoir à proximité de nombreuses bouteilles de différents alcools mais au contraire quelques « bonnes » bouteilles.

Comme pour la nutrition, privilégiez la qualité à la quantité en choisissant de bons alcools qui se dégustent et en en ayant peu à disposition. De cette manière, vous changerez peu à peu votre vision de la boisson… Plus qualitative et moins répétitive !

Toutes ces astuces pour vous aider à diminuer votre consommation d’alcool vous serviront également à affiner votre silhouette. Car avec ce confinement qui nous est imposé, nous pratiquons beaucoup moins d’activité physique. De plus, en restant toute la journée à la maison, nous sommes plus soumis à la tentation de grignoter. 

Alors attention aux kilos superflus qui risquent de s’accumuler de jour en jour, puis de semaines en semaines… Quand le confinement sera terminé et que vous n’aurez qu’une envie, mettre votre jolie petite robe qui vous allait encore si bien cet été… Quelle déconvenue si vous n’arrivez plus à rentrer dedans !

Pour que cela n’arrive pas, utilisez CETTE nouvelle “arme” contre les kilos superflus.

Elle brûlera votre graisse tenace en toute sécurité (et définitivement)…et ne laissera pas le confinement mettre à mal votre silhouette.

==> Cliquez ici maintenant pour garder (ou retrouver) la santé et la silhouette svelte que vous méritez.