Comment bien travailler son muscle psoas?

Par 23 octobre 2019 novembre 19th, 2019 Entraînements physiques, Nutrition et Régimes
muscle psoas

Savez-vous qu’il existe UN muscle, ou plutôt un assemblage de deux faisceaux de muscles, au coeur de la plupart des problèmes physiologiques et posturaux…

Quand on le fait travailler au moyen des bons exercices, graisse abdominale, douleurs dorsales, anxiété et problèmes de libido disparaissent comme par enchantement et sans beaucoup d’efforts.

Et même mieux : ce muscle permet de décupler l’orgasme quand il est correctement stimulé. C’est l’un des secrets de la sexualité sacrée en Inde ancienne !

Chez les sages d’Orient, on l’appelle le muscle de l’âme.
Chez les savants d’Occident, on l’appelle le psoas…

 

Que ce soit pour votre santé, vos abdos, vos articulations, votre bien-être, faire travailler votre psoas apporte :

  • une posture plus dynamique,
  • une allure plus mince,
  • une meilleure humeur,
  • une sensation de meilleure forme.

En plus, travailler votre psoas contribue à prévenir ou à guérir :

  • les maux de dos (notamment de la zone lombaire),
  • les pincements du nerf sciatique,
  • les problèmes de marche et d’endurance,
  • les douleurs aux articulations, souvent dues au surpoids mais aussi aux mauvais positionnement du corps.

De plus en plus de cours de sport mettent l’accent sur le travail de ce muscle. Mais la plupart des gens ignorent qu’on peut aussi le faire travailler au cours de simples promenades sans se mettre au sol, sans aucun support et en restant debout…

Voici donc 3 exercices à mettre en pratique en balade pour réveiller votre psoas, améliorer votre libido et réparer vos chakras…

À faire après vous être un peu échauffé, c’est à dire après au moins un kilomètre de marche.

En route, et n’oubliez pas : on expire sur l’effort, on inspire au relâchement.

==> Pour les plus pressés, découvrez 10 mouvements simples à pratiquer pour redresser sa silhouette, améliorer son bien-être et paraître mince…

Exercice 1 : ÉTIRER SON PSOAS en projetant le pas depuis la pointe arrière

Au lieu d’aller chercher loin devant vous avec le talon, comme vous le faites quand vous marchez normalement :

Propulsez votre corps, tenu bien vertical, depuis votre pointe de pied arrière et en serrant très fort la fesse à chaque projection ;

Arrêtez chaque pas en reposant le pied arrière à côté de l’autre (donc sans allonger la jambe devant vous).

La grande difficulté est d’essayer de ne pas rouler des hanches. Il faut tenter de maintenir le gainage le plus complet du tronc.

Ce n’est pas évident, mais cet exercice permet un étirement général du psoas sur la verticalité.

Exercice 2 : OUVRIR SON PSOAS latéralement en mimant Charlie Chaplin

Placez les jambes en position “Charlie Chaplin” (les deux talons se touchent, les pieds sont très écartés). C’est maintenant que ça se corse…

Il s’agit de plier les jambes pour descendre le corps sans cambrer le bas du dos. Donc en serrant très fort les fesses et les abdos pour rester vertical…

L’objectif est de faire, avec ses jambes, un joli losange, le plus plat possible (les genoux doivent être bien écartés, le plus à l’extérieur possible.)

Vous pouvez placer vos mains sur vos hanches, ça vous aidera à coordonner vos genoux avec vos coudes.

Vous pouvez commencer les talons relativement écartés – mais pas plus loin que l’axe de vos épaules.

e faisant vous procédez à un étirement horizontal du psoas.

Exercice 3 : TRAVAILLER L’AMPLITUDE du psoas en dessinant les heures de la pointe du pied

L’exercice va demander un peu de pratique. Si au début vous avez l’impression d’être peu équilibré, c’est tout à fait normal. En une semaine, vous devriez faire d’immenses progrès.

Prenez appui sur une jambe, disons la gauche. C’est le centre de l’horloge. En restant bien droit, allez pointer midi devant vous avec le gros orteil de la jambe droite.

Puis dessinez un arc de cercle jusqu’à 3 h, puis 6 h, puis 9 h (par derrière). Revenez à 6 h, 3 h, midi et 9 h (par devant), puis recommencez.

Quand vous avez fait plusieurs fois l’aller-retour sur le cadran, changez le centre de l’horloge pour la jambe droite, et recommencez avec l’orteil gauche, en partant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Vous pouvez étendre vos bras à l’horizontale latéralement et en mettre un au-dessus de la tête comme une danseuse de ballet, pour vous aider à garder l’équilibre.

En dessinant les heures vous travaillez l’amplitude de votre psoas, l’axe des z.

Au fur et à mesure de votre progression, vous arriverez à resserrer les talons pour fermer le losange et à descendre de plus en plus bas sans perdre la verticalité et la platitude (genoux écartés).

 

À RETENIR : le muscle de l’âme est essentiel et commande une bonne partie du corps : tronc et membres inférieurs.

Garder la maîtrise de son psoas est un gage du bien-vieillir en bonne forme.

C’est l’assurance de garder sa libido, une allure, une posture et une démarche jeune, en préservant ses articulations et son dos. Et accessoirement : sa bonne humeur 🙂

Cet exercice constitue le “minimum syndical”. Pour travailler plus profondément le psoas, il faut pratiquer plus d’exercices, notamment au sol ou avec des supports (comme une chaise).

==> Découvrez une excellente méthode mise au point par un coach suivi par des dizaines de milliers de fans

À vos chakras !

Recevez GRATUITEMENT
notre GUIDE Le régime Cétogène pour les Débutants!