Sciatique et Douleurs Lombaires, Et si Le Meilleur KINÉ c’était VOUS !

Par 28 octobre 2019 décembre 13th, 2019 Articulations et douleur, Santé
sciatique et douleurs lombaires

Vous revenez de vos courses, et, en soulevant nonchalamment vos litres d’eau minérale pour les sortir du coffre, une décharge terrible et soudaine déchire votre jambe jusqu’au pied.

Bingo ! Vous avez coincé le nerf sciatique. C’est le nerf plus long et le plus épais de notre corps.

Pincer ou comprimer le nerf sciatique créé l’une des pires douleurs qui soient !

Qu’elle soit due au pincement ou à la compression du nerf, elle irradie vers le bas du membre.

  • Si la douleur descend jusqu’au gros orteil, c’est la 5e lombaire qui est touchée.
  • Si elle atteint le petit orteil c’est la 1re vertèbre sacrée qui coince.
  • Si ça s’est arrêté au genou, ouf, vous l’avez échappé belle, un peu d’exercice doux, et en peu de temps vous serez remis. Mais il va falloir s’occuper de tout cela. C’était un avertissement à peu de frais.

 

Le souci de l’atteinte du nerf sciatique vient des CONSÉQUENCES sur le reste du corps.

On a tellement peur d’avoir mal au moindre mouvement, que tout le dos s’immobilise.

On peut parfois se BLOQUER jusqu’aux cervicales alors que le nerf ne continue pas si haut. Au final on parvient à créer de nouvelles douleurs.

Les conséquences d’une sciatique sont parfois terribles : cela peut DURER DES ANNÉES ET NOUS FAIRE VIEILLIR PRÉMATURÉMENT. C’est pourquoi il ne faut pas laisser le mal s’installer.

Traumatique, inflammatoire ou accidentelle, une sciatique est toujours HANDICAPANTE.

Une sciatique temporaire met 6 à 8 semaines pour se résorber à grand renfort d’anti-inflammatoires, d’anti-douleur ou d’infiltration.

Quand elle est récurrente, les crises succèdent aux rémissions.

Le souci, c’est qu’en vieillissant, ou en raison d’accidents de parcours, ce sont des douleurs qui deviennent quotidiennes.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

Il y a véritablement deux choses à éviter en cas de crise de douleurs aux lombaires ou de sciatique.

Deux attitudes trop souvent conseillées alors que les recherches contemporaines ont établi que c’est totalement CONTRE-INDIQUÉ :

  • s’immobiliser, sauf douleur extrême, et, dans ce cas, pas plus de 2 jours,
  • renforcer à fond sa musculature dorsale : ce n’est pas le moment !

En dehors des épisodes douloureux, bien évidemment qu’il faut renforcer sa musculature dorsale, mais “pas que”, et avec des exercices particuliers.

CE QU’IL FAUT FAIRE

Bien sûr, consultez un médecin pour tout ce qui est traitement, lorsque c’est inévitable en raison de l’intensité de la douleur.

Mais que ce soit pour se rétablir d’une sciatique ou d’une lombalgie ou en prévention pour éviter une récidive, le mieux est de S’OBLIGER :

  • à de l’exercice doux : de la marche à pied, avec quelques astuces (marcher dans les dunes par exemple)
  • des étirements ciblés spécifiques
  • des exercices musculaires particuliers, notamment abdominaux

==> Allez directement voir le meilleur entraînement préventif ou curatif contre les sciatiques et maux de dos

 

Suivre ce programme fait de vous VOTRE MEILLEUR KINÉ : les ¾ de la patientèle des kinésithérapeutes disparaîtrait si elle suivait ce programme !

En effet : 75 % des consultations kiné ont pour origine des problèmes dûs à l’affaiblissement du gainage (muscle et tonus) de la zone abdominale, sacrée et lombaire.

Inactivité, sédentarité, position assise, dos voûté, tout contribue à l’affaiblissement de cette zone indispensable. Ce sont les ENNEMIS de notre corps.

Maintenir un bon gainage de la zone abdominale et lombaire est une des meilleures garanties de BIEN VIEILLIR en conservant :

  • une bonne posture, droite et jeune,
  • le dynamisme physique,
  • le tonus général du corps et des mouvements,
  • la capacité à marcher d’un bon pas et à grandes enjambées,
  • la capacité à retenir ses jambes sur les chemins caillouteux,
  • et d’une manière générale une bonne proprioception (perception de son propre corps par le cerveau, et donc un meilleur contrôle).

À retenir : Pour bien vieillir en s’assurant de n’avoir jamais mal au dos… Ou pour faire disparaître les problèmes de dos…

Outre la marche quotidienne, on doit faire travailler les muscles abdominaux et dorsaux et pratiquer des étirements qui empêcheront tout pincement.

En dehors des crises, des exercices dédiés abdos, muscles lombaires et fessiers sont les meilleurs garants d’une bonne prévention.

==> PREVENIR OU GUERIR sciatiques et lombalgies – Suivre le programme finit le mal de dos

À votre bonne posture !

Recevez GRATUITEMENT
notre GUIDE Le régime Cétogène pour les Débutants!