L’huile de coco, une huile minceur

Par 21 juillet 2020 juillet 23rd, 2020 Aliments, Nutrition et Régimes
L’huile de coco, une huile minceur

L’huile de coco est l’ingrédient star de l’alimentation cétogène. Brûleur de graisses, booster de métabolisme, anti-candida albicans… il est vrai qu’elle ne manque pas d’atouts santé et minceur.

L’huile de coco a longtemps été diabolisée. On la disait nocive pour les artères, responsable de maladies cardio-vasculaires et trop riche pour la ligne.

Fort heureusement, cette mauvaise réputation a volé en éclat. Il aurait été dommage de se priver de ses nombreuses vertus ainsi que de sa saveur parfumée.

Et même si l’huile de coco subit encore des attaques parfois virulentes, elle mérite bel et bien son statut de super food. On vous explique pourquoi.

Qu’est-ce que l’huile de coco ?

Connue également sous le nom de beurre de coco, cette huile végétale est extraite de la chair du fruit charnu. Elle est composée à 100 % d’acides gras, dont 86 % saturés.

Rappelons que ces acides gras saturés (AGS), très appréciés des industriels (friture, pâtisseries, soupes…) sont globalement issus du règne animal (beurre, fromages, graisse de canard…). Leur consommation excessive favoriserait le mauvais cholestérol, l’obésité, l’hypertension et divers problèmes cardio-vasculaires.

Voilà pourquoi l’huile de coco a longtemps été blacklistée (à tort) par de nombreux détracteurs.

Mais c’était sans compter que 60 % de ses acides gras sont très intéressants pour nous. Car il s’agit de triglycérides à chaîne moyenne (ou TCM), à savoir notamment l’acide caprylique, l’acide laurique et l’acide caprique.

Pourquoi est-ce un atout santé ? Tout simplement parce que ces TCM sont mieux métabolisés que les autres graisses. Ils ne se stockent pas. Et ils augmentent la production de corps cétoniques. Ce qui explique que l’alimentation cétogène en ait fait l’un de ses musts.

 

7 bienfaits santé de l’huile de coco

Une huile de coco représente 100 % de lipides, dont les fameux acides gras. Elle est également riche en antioxydants. En revanche, elle ne contient pas de fibres, contrairement à la chair du fruit dont elle est issue.

1.    Perte de poids

Véritable brûleur de graisses, l’huile de coco contribue à la perte de poids. Elle est facile à digérer, difficilement stockable sous forme de cellules adipeuses, transformable aisément par le foie en énergie… toutes ces qualités de super aliment minceur s’expliquent par ses TCM.

Ajoutez-y son effet coupe-faim. C’est ainsi que vous obtenez ce curieux paradoxe : une huile favorisant la fonte de la graisse notamment abdominale.

2.    Prévention de maladies cardio-vasculaires

Non content d’utiliser directement les graisses, l’huile de coco augmente le bon cholestérol (HDL) et transforme le mauvais (LDL) en bon. Elle protège ainsi les artères et le cœur. 

3.    Améliore la santé intestinale

Efficace pour lutter contre le candida albicans, l’huile de coco améliore la digestion, la perméabilité de la paroi intestinale et la qualité du microbiote.

4.    Augmente la masse musculaire

Qui dit masse musculaire plus importante, dit métabolisme plus actif. Autre bénéfice : plus de calories brûlées même au repos.

5.    Renforce le système immunitaire

L’huile de coco améliore vos défenses immunitaires grâce à ses propriétés antifongiques, antivirales et antibactériennes.

L’autre atout santé de cette matière grasse végétale est sa contribution à une meilleure assimilation des vitamines liposolubles ainsi que du magnésium et du calcium.

6.    Équilibre hormonal

Les bonnes graisses sont essentielles pour produire et équilibrer des hormones telles que l’insuline, les thyroïdiennes et les œstrogènes.

7.    Améliore les fonctions cognitives

Excellente pour la mémoire et la concentration, l’huile de coco participe à la prévention du déclin cognitif dû à l’âge.

Notez que des recherches prometteuses sont réalisées sur son rôle préventif, voire stabilisateur et curatif, de la maladie Alzheimer. Quand on vous dit que l’huile de coco ne méritait pas sa vilaine réputation !

L’huile de coco, mode d’emploi

Pour bénéficier de ses vertus santé, il est indispensable de choisir avec soin votre huile.

Bannissez d’office toute huile de coco raffinée. Chauffé à très haute température et modifié chimiquement, ce type de produit est un aliment mort, voire nocif.

En revanche, achetez-la « vierge » (ou « extra vierge »), « extraite à froid » (ou « première pression à froid ») et si possible biologique.

Côté pratique, l’huile de coco est solide en dessous de 25 °C. À ce titre, elle tient plus du beurre que de l’huile. Pour la liquéfier, il suffit de la réchauffer au bain-marie.

Stable à la chaleur, l’huile de coco supporte les cuissons à haute température sans se dénaturer. Son point de fumée se situe à 177 °C. Ce qui est assez proche de l’huile d’olive qui est de 192 °C.

Elle s’utilise aussi bien chaude que froide. Si son petit goût exotique vous déplaît, optez pour une version désodorisée.

Pour vos préparations culinaires, l’huile de coco est polyvalente. Rôtir une viande, faire de la pâtisserie, sauter des légumes, réaliser un riz pilaf, mixer dans un smoothie… tout est possible.

Vous êtes intolérant au lactose ? Pas d’hésitation pour vos desserts. Elle remplace avantageusement le beurre dans vos cookies, cakes et autres moelleux au chocolat.

 

Véritable alliée minceur, l’huile de coco s’intègre parfaitement dans une alimentation pauvre en glucides et riches en bons lipides.

=> Adoptez notre régime brûleur de graisses cétogène et misez sur tous les super aliments qui boostent votre métabolisme.

Recevez GRATUITEMENT
notre GUIDE Le régime Cétogène pour les Débutants!