Le piège du week-end : 5 astuces pour éviter de (re)prendre du poids le week-end

week-end

Selon une étude canadienne, nous mangerions environ 37 calories de plus par repas durant le week-end, soit 200 calories « supplémentaires » qu’en temps normal…et ceci juste parce-que c’est le week-end !

Cela dit, même sans étude à l’appui, on le constate trop souvent : le week-end est LE moment par excellence qui met au défi tous nos efforts de perte de poids.

Relâchement, festivités, repas familiaux et j’en passe.…bref tout est réuni pour mettre à mal notre volonté et attiser nos envies.

Résultat : un kilo de plus sur la balance dès le lundi matin. Et comme on ne peut pas avoir la volonté de le faire s’évaporer toutes les semaines, il arrive un jour où ce kilo fait effet boule de neige et se multiplie par deux ou trois sans qu’on ne l’ait vu venir. Et là, c’est une toute autre affaire que de le faire disparaitre.

Pour éviter de tomber dans ce piège « classique » du week-end, voici 5 astuces infaillibles et très utiles, sur le court comme le long terme :

1.   Ne pas grignoter devant la tv

Oui je l’entends moi aussi, votre canapé vous appelle. Je le sais aussi, c’est encore meilleur devant la télé.

Pourtant, je ne pourrais pas vous conseiller autre-chose que de résister au maximum à la tentation de vous avachir sur votre canapé pour regarder votre série préférée…en mangeant !

En effet, il est désormais de notoriété publique que de se faire distraire par un écran conduit au grignotage et à la suralimentation.

Selon certaines études nous mangerions carrément 40 % de plus en regardant la télévision que pendant d’autres activités.

Conclusion : séparez les plaisirs ! On ne va quand même pas vous empêcher de regarder vos séries préférées, alors allez-y et faites un bon diner (maison si possible !) à un autre moment !

2.    Savoir dire non

Je préfère vous le dire tout de suite, cette règle n’est pas valable que le week-end (comme les autres d’ailleurs). Mais notre volonté, elle, est mise à rude épreuve particulièrement les samedi et dimanche.

Vous savez quand belle-maman vous sert le repas du dimanche avec entrées, plats, fromages et desserts, quand au restaurant du samedi soir toute la table prend un dessert, quand des amis vous invitent au fameux brunch du dimanche, quand vous récupérez vos enfants à un anniversaire et que vous prendrez bien un petit morceau de gâteau n’est-ce pas ?

Et bien lors toutes ces occasions, vous entendez une voix (celle de votre mère j’en suis sûr) qui vous chuchote « sois bien élevée » ou « on ne refuse pas un cadeau » ou encore « on n’a qu’une vie ! ».

Et bien aujourd’hui, je vais essayer de remplacer cette voix pour vous faire changer de prisme : NON,  vous avez le droit de dire NON. Poliment. Gentiment. Mais fermement.

Et c’est même comme ça que vous arriverez à reprendre le contrôle de votre poids. Bien sûr, laissez-vous tenter de temps en temps car l’idée n’est pas de refuser tout catégoriquement et systématiquement. Mais juste de vous reconnecter avec vos vraies envies et de ne pas vous faire avoir par ces phrases qu’on vous a gravées dans le cerveau depuis toujours.

3.   Prévoir son coup

Souvent pour les déjeuners ou dîners du week-end, on n’est pas maître des horaires. A plusieurs, au restaurant ou chez des amis, on passe à table sans que l’on ait faim ou au contraire quand on est affamé d’avoir « attendu » aussi longtemps.

C’est pourquoi je vous suggère de prévoir votre coup, car rien n’est plus terrible pour la prise de poids que de manger lorsque l’on est affamé : on se rue sur les aliments les plus caloriques, les plus accessibles et on mange beaucoup trop.

Pour éviter ce piège, dégustez chez vous, avant de partir, une petite salade de tomate, concombre ou autres crudités. De cette façon, vous serez suffisamment « rassasié » pour ne pas vous jeter sur les biscuits apéritifs ou sur le pain avant de passer à table. Vous aurez, aussi, quand même de la place pour faire un bon repas, pas trop copieux, à votre faim et sans excès donc juste parfait !

4.    Faire du sport

Cette astuce tombe sous le sens, mais il vaut mieux le dire quand même : Le week-end c’est aussi le moment où on a plus de temps pour soi que pendant le reste de la semaine. C’est donc le moment idéal pour caler une petite séance de sport, d’une heure ou deux. Faites donc ce qui vous plaisir et n’hésitez pas à bouger : faire des promenades, faire vos courses à pied, jardiner, faire un grand ménage etc.

En effet, faire de l’exercice vous aide à maintenir votre poids de forme, participe à votre bonne santé et vous aère l’esprit. Pas mieux ! (Attention tout de même, ne « compensez » pas votre effort physique par une suralimentation…c’est encore un piège !)

5.   Cuisiner pour la semaine

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin. En effet, cette astuce est triplement efficace :

D’une part, lorsqu’on cuisine, on est « nourri » par les odeurs, les cuissons etc. donc on a moins faim, donc on mange moins. Donc le premier conseil est de cuisiner…pour moins manger !

D’autre part, comme on vous le répète souvent, il n’y a rien de mieux que le fait maison pour bénéficier de repas sains, sans trop de sucre, de gras ou de sel… Doser soi-même et utiliser de bons ingrédients est une des meilleures façons de faire attention à sa ligne. Profitez donc du week-end pour vous mettre (au moins un peu) aux fourneaux !

Enfin, lorsqu’on cuisine le week-end, on a plus de temps (déjà c’est tout de suite plus agréable) et on peut donc en profiter pour cuisiner aussi pour la semaine. Et là, la magie du batch-cooking opère : tous les repas de la semaine peuvent être prêts (ou presque) et sains, et pleins de légumes. De quoi se régaler le week-end et la semaine suivante avec des plats légers, sains et fait-maison. Qui dit mieux pour la ligne ??

 

En y réfléchissant bien, ce type d’astuces n’est rien d’autre que du bon sens. Rien de compliqué ou vraiment difficile à mettre en place. Il faut juste y penser. Et s’y entraîner un peu pour que cela devienne des réflexes.

C’est aussi ce qui arrive souvent avec les fringales. On ne parvient pas à régler le problème tant que l’on ne comprend pas les causes, (ou qu’on ne les voit pas) et qu’on ne se donne pas des chances concrètes d’y remédier.

Alors si vous voulez en apprendre davantage pour lutter contre les fringales de malbouffe et la faim émotionnelle, vous devez jeter un œil à cet article.

Vous y découvrirez ce qui est surement aujourd’hui la solution la plus efficace à l’appétit émotionnel et la faim compulsive.

 

==>  Échappez à la faim émotionnelle en moins de 10 minutes

Recevez GRATUITEMENT
notre GUIDE Le régime Cétogène pour les Débutants!