Comment Perdre Du Poids Rapidement Quand On Est Une Femme ?

Perdre du poids rapidement est plus difficile pour les femmes que les hommes. Refusez cette inégalité, agissez. On vous explique comment faire.

Connaissez-vous cette injustice qui survient à chaque fois qu’un couple décide de maigrir ensemble ? Monsieur et madame appliquent les mêmes consignes alimentaires et sportives. Pourtant seul monsieur perd très vite du poids. Quant à madame, les kilos semblent s’accrocher malgré tous ses efforts !

Il est temps d’en finir avec cette inégalité. Vous pouvez atteindre vous aussi vos objectifs. Pour y parvenir, nous vous dévoilons les causes spécifiques qui font que les femmes ont plus de mal à mincir. Mais surtout, nous vous confions les solutions qui vous permettront de perdre du poids rapidement. À l’action !

Pourquoi une femme a-t-elle plus de mal à maigrir ?

La réponse est simple : sa physiologie. Commençons par les hormones, notamment la testostérone et la somatropine. Leur production est naturellement moins importante chez une femme. À l’inverse, l’organisme féminin sécrète plus d’œstrogènes. Or, malheureusement, ces dernières favorisent les graisses et non les muscles.

Cette différence génétique explique que vous bénéficiez moins des effets positifs de la musculation pour déstocker les graisses. Entre nous, ce n’est pas vraiment une mauvaise chose. À moins d’avoir envie d’arborer une silhouette masculine tout en muscles…

Cette histoire d’hormones et de muscles finit par se répercuter sur le métabolisme de base. En effet, la masse musculaire joue sur son activité. En effet, plus un corps est musclé, plus il brûle de l’énergie au repos. Voilà pourquoi le métabolisme masculin est plus élevé.

Bref, si vous maigrissez en couple, ne vous comparez pas. Monsieur perd plus vite que vous. Qu’importe ! Car, vous aussi avez votre arme secrète : le mental. Statistiquement, on sait que les hommes s’essoufflent plus vite. Alors que les femmes plus motivées et obstinées ne baissent pas les bras et persévèrent jusqu’à atteindre leur objectif.

8 raisons qui font que vous maigrissez moins vite et leur solution

Au-delà votre physiologie, il existe d’autres causes qui vous empêchent de perdre du poids rapidement. Voici ces différents facteurs de ralentissement, mais surtout les conseils pour les dépasser et réussir à perdre du poids rapidement.

      1. Les produits allégés

L’alimentation amincissante est un sujet que vous maîtrisez. Chez vous, exit le sucre et le gras. Vous ne jurez que par les produits light et les édulcorants.

Quelle erreur ! Ce type de nourriture allégée est une véritable horreur pour votre métabolisme, votre microbiote, votre poids et votre santé. Bourrés d’additifs, ces aliments n’apportent que très peu de bons nutriments utiles pour vous.

Pire ! Ni votre cerveau ni votre organisme ne sont programmés pour les reconnaître. Ce qui crée des carences et de l’hyperphagie. Avec eux, l’appétit augmente et le niveau de satiété est quasi impossible à atteindre.

Comment faire ?

Arrêtez le light. Et lisez les étiquettes. Un produit contient plus de 5 ingrédients ? Oubliez-le. Transformé, il renferme trop d’additifs.

Pour votre ligne, le mieux est de cuisiner des ingrédients bruts, de saison. Vous n’aurez ainsi pas à vous préoccuper des additifs. Vous retrouverez le vrai goût des aliments.

Cerise sur le gâteau, vous ferez des économies. Les plats industriels coûtent à la fin du mois plus cher qu’un panier d’aliments bruts.

Enfin, en choisissant des produits non transformés, vous atteindrez plus vite la satiété. Vous mangerez par conséquent moins, vous éliminerez les kilos superflus tout en prenant soin de vous.

      2. Des activités sportives inadaptées

Vous passez des heures à faire du cardio (zumba, tapis de course, running), mais comme sœur Anne, vous ne voyez rien venir.

Excellent pour le cœur, le cardio crée une dépense énergétique. Pour autant, ce type d’activité n’attaque en rien vos cellules adipeuses. Voilà pourquoi vous ne déstockez pas.

À l’inverse, la musculation, souvent négligée par les femmes (mais pas des hommes), est efficace pour brûler les graisses. Car elle agit sur les hormones et le métabolisme.

Comment faire ?

Associez les deux, c’est-à-dire renforcement musculaire et cardio. Adoptez un entraînement fractionné de haute intensité, également connu sous le nom de programme HIIT. Complet, il fait travailler différents groupes musculaires tout en boostant votre métabolisme.

Autre avantage, le gain de temps et l’absence de monotonie : 2 à 3 séances de 15 minutes par semaine suffisent pour obtenir des résultats.

Concrètement, au cours d’une séance vous alternez des phases d’exercices intenses (effort soutenu qui puise dans les sucres) et phases de récupération (effort modéré d’endurance pour puiser dans les graisses).

Entre vos séances HIIT, vous pouvez faire du cardio de faible intensité ou de la gymnastique douce (Pilates, yoga). De quoi soutenir votre mental, votre métabolisme et votre perte de poids.

      3. La thyroïde vous joue des tours

Petite par la taille, la thyroïde est une glande qui intervient dans le fonctionnement de nombreux organes vitaux. Elle agit aussi sur le métabolisme et le poids.

Elle peut être déséquilibrée en raison d’un microbiote appauvri, une mauvaise alimentation ou encore une exposition à certains polluants.

Si vous avez trop d’hormones thyroïdiennes dans le sang, en d’autres mots si vous souffrez d’hyperthyroïdie, votre corps fonctionnera en accéléré. Les symptômes sont la nervosité, les insomnies, la perte de poids inexpliquée, une transpiration excessive, une faiblesse musculaire, des palpitations, des troubles intestinaux, une irritabilité et des cheveux filasse.

À l’inverse, en hypothyroïdie, votre thyroïde fonctionne au ralenti. Elle peut se manifester par un métabolisme bas, de l’anxiété, une prise de poids inexpliquée, de la fatigue, des troubles de l’humeur, de la constipation, de la faiblesse musculaire et des problèmes cutanés.

Si vous avez reconnu certains symptômes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre médecin pour faire un bilan précis.

Comment faire ?

En plus du suivi médical, vous pouvez également contribuer à remettre de l’ordre par le biais de votre alimentation. Évitez la junk food et la nourriture ultra transformée qui vient perturber vos hormones.

Oubliez le sucre raffiné et optez pour les bonnes graisses riches en antioxydants (coco, avocat, olives, poissons gras).

Certaines plantes adaptogènes (ashwagandha, basilic sacré, lapacho…) sont également efficaces pour soutenir votre système hormonal.

      4. Un taux de cortisol trop élevé

Sommeil de mauvaise qualité, pulsions alimentaires, irritabilité, déprime, prise de poids surtout abdominale… sont autant de signes qui peuvent vous alerter d’un taux de cortisol élevé.

Hormone du stress, le cortisol joue bien des rôles dans notre quotidien. Il intervient notamment dans la régulation des lipides, des protéines et des glucides.

Un stress chronique, certains médicaments, des carences alimentaires ou encore de l’hyperthyroïdie peuvent causer une augmentation anarchique de cortisol.

Comment faire ?

L’un des meilleurs moyens pour faire baisser le taux de cortisol est d’apprendre à gérer le stress. Faites de la méditation, de la sophrologie, du sport ou encore des activités créatives.

L’alimentation a aussi un rôle à jouer. Elle vous apportera les bons nutriments (zinc, magnésium, antioxydants, oméga 3, probiotiques). Ils participeront à réduire les effets nocifs du stress et à renforcer votre microbiote. De bonnes bactéries intestinales qui participeront à ramener votre cortisol à un taux équilibré.

      5. Certains médicaments rendent difficile la perte de poids

Suivez-vous un traitement médical ? Il est tout à fait possible que votre difficulté à perdre du poids soit liée aux effets secondaires de certains médicaments (corticoïdes, pilules contraceptives, antidépresseur, antidiabétique…). Sachez que les femmes y sont plus sensibles en raison de leur système hormonal.

Cet effet indésirable s’explique par une perturbation des signaux de l’appétit, un ralentissement du métabolisme, la rétention d’eau ou encore l’augmentation de la masse grasse.

Comment faire ?

Surtout ne pas arrêter votre traitement. Mais parlez-en avec votre médecin traitant. Il pourra vous aider.

Vous pouvez également augmenter votre dépense énergétique avec des séances de sport. Côté alimentation, privilégiez les protéines (animales ou végétales) et les bonnes graisses. Diminuez les sucres (sucre blanc, mais aussi les féculents), le gluten et les laitages. Évitez l’alimentation transformée et hydratez-vous bien.

      6. Un mauvais sommeil

Nuits de mauvaise qualité, trop courtes et insomnies ne se contentent pas de vous épuiser, ni d’affaiblir votre système immunitaire. Mal dormir affecte aussi le poids, avec la prise de kilos supplémentaires et les difficultés de les perdre. La faute, une nouvelle fois, aux hormones (ghréline, sérotonine, croissance, mélatonine).

Comment faire ?

Appliquez nos conseils pour bien dormir en 3 étapes. Vos nuits seront à nouveau plus douces et vos kilos superflus ne s’accrocheront plus à vous.

      7. L’appétit émotionnel

Un collègue vous parle mal, et voilà que vous dévorez une tablette entière de chocolat. Une journée stressante s’achève, vous plongez la main dans le paquet de biscuits sans pouvoir vous arrêter. Scotchée devant votre écran de télévision, vous videz le pot de crème glacée. Bref, vous gérez vos émotions avec la nourriture. Avec le temps, les kilos émotionnels s’accumulent.

Les régimes, vous connaissez. Vous les suivez à la lettre, mais il arrive toujours un moment où vous êtes submergée par une émotion négative, alors vous craquez. Puis vous vous en voulez, vous craquez une nouvelle fois… Vous êtes prise au piège du cycle infernal de la faim émotionnelle.

Comment faire ?

Déjouer l’engrenage de l’appétit émotionnel est possible. Il passe par l’apprentissage d’une gestion de vos émotions autre que l’anesthésie alimentaire.

Cela implique notamment la pratique d’activités antistress, la méditation et surtout le lâcher-prise. La pleine conscience (connue aussi sous le nom de mindfulness) est une méthode très efficace pour arrêter la faim émotionnelle. Elle permet de diminuer l’impact des émotions négatives sur votre comportement alimentaire.

      8. Intolérances et hypersensibilités alimentaires

Une fatigue inexpliquée, des migraines, des difficultés à perdre du poids, des troubles intestinaux ou encore des problèmes de peau (eczéma, dermatite, psoriasis) peuvent révéler une intolérance ou une hypersensibilité alimentaire (gluten, lactose, tyramine, glutamate).

Comment faire ?

En cas de doute, il est conseillé de pratiquer l’éviction de l’aliment suspecté durant au moins 30 jours. Si les symptômes ont disparu, la réponse est claire.

Après quoi, une réintroduction progressive peut être envisagée. En effet, ce mois de repos permettra de restaurer la barrière protectrice de vos intestins aura eu le temps de se requinquer et de rebooster votre microbiote.

Enfin, perdre du poids rapidement passe par cette solution naturelle qui consiste à rééquilibrer la somatropine, une hormone bien connue pour ses effets minceur.

Pour en bénéficier, il est inutile de prendre des compléments alimentaires. Car vous pouvez augmenter naturellement sa production notamment grâce à une alimentation ciblée et un bon sommeil. Votre corps brûlera ainsi plus d’énergie tout en stockant moins de graisses !

=>Découvrez le Programme Hollywood pour perdre efficacement du poids quand on est une femme.

Tablez sur notre méthode naturelle basée sur une sélection précise d’aliments activateurs de la somatropine, des conseils pratiques et scientifiques. De quoi booster votre perte de poids tout en bénéficiant d’un véritable effet anti-âge.

À votre santé !

Recevez GRATUITEMENT
notre GUIDE Le régime Cétogène pour les Débutants!