Baisses de tonus et fringales accompagnent vos journées ? Vous souffrez peut-être sans le savoir d’une addiction au sucre. Voici 8 signes qui doivent vous alerter et les solutions pour décrocher.

Vous êtes du genre raisonnable avec le sucre. Parfois vous craquez, pris par une envie de douceur. Rien de bien grave, pensez-vous. Erreur ! Sans le savoir, vous avez explosé votre quota de glucose.

Or consommé en excès, cet aliment sournois devient un poison mortel. Alors, dites stop aux grignotages et aux kilos qui les accompagnent. Nous vous expliquons comment dépister votre dépendance au sucre et surtout comment vous en libérer.

Pourquoi faut-il arrêter le sucre ?

Manger des fruits, un peu de confiture ou encore des pâtes ne pose aucun problème pour la santé. Bref, consommer avec modération, les glucides n’ont rien de nocif.

En revanche, l’excès de sucre engendre de nombreux effets négatifs. À commencer par le surpoids et l’accumulation de cellules adipeuses au niveau du ventre. Rappelons que les glucides en trop vont directement alimenter les graisses du ventre, les plus dangereuses.

Ce trop-plein de sucre va ralentir votre métabolisme. De quoi laisser les kilos s’accumuler.

Ajoutons-y un risque accru de diabète, de maladies cardio-vasculaires, de cirrhose du foie (le fameux foie gras, également appelé NASH) et de certains cancers.

Enfin mesdames, sachez que ce sucre contribue à la formation de radicaux libres qui vont dégrader l’épiderme. En d’autres mots, il fait vieillir !

Notre alimentation, bien trop riche en sucre

Le problème avec le sucre, c’est qu’on le trouve partout. D’une manière évidente dans les sucreries, mais aussi dans les jus de fruit, les plats cuisinés, la mayonnaise, les chips, le jambon, le vinaigre, les pains, la bière…

C’est ainsi que sur une journée, vous aurez consommé plus d’une vingtaine de carrés de sucre, même si vous n’avez pris aucun dessert.

Cette situation s’explique par l’utilisation tous azimuts qu’en fait l’industrie agroalimentaire.  Peu coûteux, cet ingrédient présente de nombreux avantages. Il permet d’améliorer notamment la saveur, la texture et la conservation d’un produit.

Autre atout, non négligeable pour les industriels, ce sucre va vous faire revenir vers ces plats. Source d’accoutumance, il va vous faire acheter toujours plus.

Le sucre, une substance addictive

Dire que le sucre est une drogue n’a rien d’une image. Quand nous mangeons un aliment sucré, notre cerveau active la zone du plaisir et produit des hormones telles que la dopamine, l’hormone du bonheur.

Cette expérience gustative plaisante nous pousse à recommencer. Rien de bien méchant quand il s’agit d’un bon carré de chocolat ou d’une glace de temps à autre.

En revanche, quand on est en mode surconsommation, notre cerveau n’arrive plus à s’adapter. Et des signes d’addiction vont apparaître : manque, pulsions alimentaires, besoin de doses plus fortes pour retrouver le plaisir ressenti au début.

Cette dépendance au sucre est également liée à l’hypoglycémie, c’est-à-dire la chute du taux de glucose dans le sang. Un phénomène qui survient après un pic d’insuline engendré par l’arrivée massive de sucre.

Imaginons : vous mangez une belle part de gâteau ou de pizza. Pour l’assimiler, votre organisme doit produire rapidement une grosse quantité d’insuline. Vous ressentez aussitôt un coup de fouet, suivi très vite du coup de pompe. Pour dissiper ce malaise, votre corps réclamera… une autre dose.

Félicitations ! Vous venez de mettre le doigt dans le cycle infernal « du sucre qui appelle le sucre ».

Oubliez les édulcorants

Manger allégé en sucre serait-il la solution ? La douceur sans les inconvénients, telle est la promesse de l’aspartame, du fructose et autres édulcorants artificiels.

Le principal atout de ces alternatives est leur faible apport en calories. Est-ce dire qu’en les consommant, vous perdez du poids ? Certainement pas. Depuis que les produits allégés ont envahi nos paniers, l’obésité n’a jamais autant augmenté.

Leurs effets ? Ces faux sucres perturbent votre foie et votre microbiote intestinal, engendrant notamment des ballonnements. Ils empêchent votre corps de bien utiliser le sucre et augmentent les envies sucrées.

8 indices qui montrent votre addiction au sucre

Attention, nous ne parlons pas ici de gourmandise ni d’un simple désir de sucreries. Mais de dépendance.

On peut ainsi désirer un éclair au café, le déguster avec beaucoup de plaisir. Il n’y a pas de mal à se faire du bien… Ce qui n’est pas le cas d’une envie incontrôlable, compulsive de dévorer n’importe quoi.

1. Vous ressentez le besoin de grignoter toute la journée 

Vous ne pouvez pas vous empêcher de grignoter, que vous ayez faim ou non ? Si votre réponse est oui, vous êtes accro sucre.

Ce besoin irrépressible de grignotage (connu sous le nom anglais de craving) indique également une variation du taux d’insuline. Vos journées sont rythmées par des pics et des chutes de glycémie. Ce qui entretient les fringales.

La solution :

Régulez votre taux de glycémie. Pour y parvenir, chacun de vos repas doit contenir une part de protéines, de lipides et de sucres lents (céréales, légumes). En revanche, éliminez toutes sucreries, sodas, jus de fruits.

Si vous avez faim ou avez une baisse de tonus, faites une collation. Elle sera composée, elle aussi, de protéines, lipides et sucres lents.

Prenez, par exemple, une tranche de pain complet avec un peu de beurre et une tranche de jambon. Une poignée de fruits secs non salés (amandes, noix, noisettes…) ou un yaourt grec entier non sucré avec quelques framboises et amandes.

2. Vous mangez beaucoup de fruits et/ou adorez les jus de fruit

Même s’ils sont bons pour la santé, les fruits sont riches en sucre (appelé fructose). Certains sont de véritables bombes pour la glycémie, qu’ils font monter en flèche. Il s’agit des cerises, de la pastèque, des oranges, de la mangue, des litchis, de l’ananas, des raisins, des bananes mûres.

Quant aux jus de fruit, leur sucre passe encore plus vite dans le sang. Cela s’explique par leur état liquide et l’absence de fibres. Rappelons que les fibres ralentissent l’assimilation du fructose.

Voilà pourquoi il est toujours préférable de croquer un fruit frais que d’avaler un jus. Vous éviterez également les nombreux additifs présents dans ce type de boisson sans grand intérêt nutritionnel.

La solution :

Optez pour des fruits riches en nutriments (vitamines, antioxydants, minéraux, fibres), mais pauvres en sucre. Il s’agit des baies rouges et noires telles que les fraises, les framboises, les mûres, le cassis et les myrtilles.

Oubliez les jus, même s’ils sont estampillés « 100 % naturel », « sans sucre ajouté » ou encore « bio ». Il n’y a rien de pire que de commencer sa journée avec le classique jus d’orange. C’est le meilleur moyen d’entamer le cycle hyper et hypoglycémie, responsable des grignotages.

3. Vous ne pouvez pas résister aux cafés sucrés ni aux boissons alcoolisées

Vous adorez boire à longueur de journée une bonne tasse de café parfumé (caramel, vanille, noisettes…). Sans grand danger, pensez-vous. Car le café, c’est bon pour la ligne. Quelle erreur !

Riches en sucre, ces nouvelles boissons à la mode n’ont rien de neutre pour votre taux d’insuline. Il en va de même avec les boissons alcoolisées.

La solution :

Il est inutile de diaboliser le café en tant que tel. En revanche, consommez-le non sucré.

Autre astuce décrochage, ajoutez un peu de gras. Optez par exemple pour l’huile de coco, le ghee (beurre clarifié) et le mélange d’huiles TCM (triglycéride à chaîne moyenne). Ils sont top ! Car ils associent plaisir gustatif et bienfaits.

Quant à l’alcool, une consommation modérée s’impose. Bannissez les spiritueux de couleur foncée (cognac, rhum, liqueurs), les cocktails, les vins doux et les bières, bien trop riches en sucre.

4. Vous êtes constamment stressé

En cas de stress chronique, le taux de cortisol s’emballe. Or quand cette hormone est présente en excès dans notre organisme, elle déclenche faim et fringales sucrées. Résultat, vous mangez trop et vous n’arrêtez pas de penser aux sucreries.

La solution :

Essayez de ne pas manger quand vous êtes stressé. Préférez, par exemple, une marche dans la nature, une sortie en vélo, une séance de sport, un bon film.

Vous pouvez faire baisser votre stress et le taux de cortisol par quelques respirations abdominales. Stressé, on respire vite et mal. La cage thoracique est bloquée. Tout cela contribue à alimenter le sentiment de mal-être.

Faites ce petit exercice respiratoire, il contribuera à vous détendre efficacement. Les épaules détendues, inspirez par le nez, gonflez le ventre. Expirez par la bouche, videz l’air de votre abdomen. Faites cela tout en douceur.

5. Vous ressentez le besoin incontrôlable de manger du sucre durant les repas ou juste après

L’envie de dessert vous tenaille dès que vous passez à table ? Vous avez fini votre repas, et voilà que vous pensez déjà au paquet de biscuits planqué dans l’armoire ? Cette obsession a tout d’une addiction au sucre.

Notez que ce type de manque peut également révéler un SIBO (autrement dit le Small Intestinal Bacterial Overgrowth). Il s’agit d’un déséquilibre pathologique du microbiote.

Avec le SIBO, certains glucides mal digérés fermentent dans l’intestin. Ce qui cause attrait irraisonné pour le sucré, ballonnement et troubles digestifs. Un test respiratoire permet de faire le diagnostic.

La solution :

Durant vos repas, misez sur le bon gras, les protéines et les légumes. De quoi vous rassasier et équilibrer votre taux de sucre dans le sang.

En cas de SIBO, évitez les glucides qui engendrent la fermentation intestinale telle que certains fruits (raisins, banane, cerise, mangue), les charcuteries, les légumes secs, les alcools et les produits laitiers.

6. La faim s’abat sur vous violemment

Vous ressentez la faim de manière soudaine, violente et douloureuse ? Pour y mettre fin, il vous faut manger au plus vite.

Vous faites clairement de l’hypoglycémie suite à un pic de sucre dans le sang. Notez que le stress peut également causer ce type de crise chez les personnes sensibles aux variations de glycémie.

La solution :

N’allez pas manger du sucre pour soulager votre crise. Cela ne ferait qu’aggraver la situation. Limitez les alcools et les boissons excitantes.

Prévoyez un bon apport de protéines, de lipides et des végétaux pour chacun de vos repas (y compris collations). Cela régulera votre glycémie.

7. Vous ressentez le besoin irrépressible de manger du sucre le matin (ou tard le soir)

Impossible pour vous de ne pas succomber à votre barre chocolatée, vos biscuits accompagnés d’une boisson sucrée ? Il n’y a guère de doute, vous êtes accro.

La cause de cet engrenage matinal est très certainement votre petit-déjeuner. Un verre de jus d’orange, un bol de céréales, voire une tranche de pain blanc nappée de confiture… et hop ! vous démarrez votre journée avec une bombe glycémique. Ce qui va faire tournoyer votre taux de glucide durant de longues heures.

La solution :

Pour stopper vos fringales, misez sur un petit-déjeuner salé riche en protéine, en graisses de qualité et en légumes. Oubliez les féculents trop sucrés comme la baguette et les granolas industriels. Préférez le pain complet et les flocons d’avoine.

Faites-vous, par exemple, des œufs brouillés accompagnés d’une tomate. Autre possibilité, 1 tranche de pain complet avec du fromage et quelques framboises.

8. Plus vous vous privez de sucre, plus vous en avez envie

Arrêter d’un coup le sucre est une méthode très efficace pour se désintoxiquer. Le problème, c’est que plus vous êtes accro, plus vous ressentirez le manque.

La solution :

Misez sur une alimentation cétogène. Cela vous permettra de réguler naturellement votre taux de sucre dans le sang et vous évitera de souffrir de manque.

Vos repas sont équilibrés en protéine et lipides. Les glucides sont présents, mais réduits à la juste quantité.

 

Si vous êtes accro au sucre, ne vous culpabilisez pas.

Le sucre est une drogue omniprésente qui a envahi nos vies. Grâce à La Détox Minceur, vous aurez les armes pour vous libérer sereinement.

==> Buvez l’Eau Rouge pour vous sevrer du sucre, dès le premier jour !

Avec cette boisson naturelle et détoxifiante, vous nettoierez votre corps, retrouverez une glycémie équilibrée et direz adieu à vos envies de grignotage. Votre santé et votre silhouette seront à nouveau au top.

La Détox Minceur vous accompagnera avec des repas anti-fringales et des conseils pratiques pour gérer votre quotidien sans sucre.

==> Découvrez le Programme Détox Minceur et dites non au sucre et aux kilos accumulés.

À votre santé !