5 astuces pour une bonne digestion

Par 31 octobre 2019 novembre 19th, 2019 Santé, Santé intestinale
bonne-digestion

L’inconfort digestif est l’un des maux les plus courants, juste après ceux du dos. Des solutions simples et naturelles existent pour retrouver une bonne digestion. Il suffit d’adopter ces 5 conseils.

Ballonnement, nausées, bourrelets disgracieux, crampes, brûlures d’estomac, rot, gaz, constipation… sont autant de signes révélateurs d’une mauvaise digestion.

Souvent causés par des habitudes alimentaires nocives (repas riches en produits transformés, déjeuners avalés à la va-vite, excès d’alcool…), ces troubles de la digestion ne doivent pas être pris à la légère. Avec le temps, ils peuvent en effet entraîner des carences, des déséquilibres hormonaux, un affaiblissement des défenses immunitaires, un moral en berne, voire certaines maladies (ostéoporose, cancers).

Alors, en cas de digestion difficile, agissez et adoptez ces 5 conseils.

1. Buvez un grand verre d’eau au réveil

Dès que vous vous levez, buvez à jeun et à petites gorgées un grand verre d’eau, à température ambiante (encore mieux si elle est tiède).

Ce geste simple réveillera votre métabolisme et votre système digestif endormis par les quelques heures de sommeil. Vous brûlerez ainsi plus de calories et éliminerez les toxines accumulées notamment dans les reins et le foie au cours de la nuit.

Ce petit nettoyage matinal améliorera également votre transit intestinal et permettra une meilleure absorption des nutriments au cours de la journée.

L’astuce en plus

Ajoutez le jus d’un demi-citron (si possible bio) dans un verre d’eau tiède. Tout en renforçant votre système immunitaire, vous facilitez l’élimination des toxines de votre tube digestif. Votre digestion s’en trouvera améliorée. Autre bonne nouvelle, la pectine (fibres) de cet agrume contribue à lutter contre les fringales.

2. Mangez les fruits au bon moment

Les fruits crus ne doivent pas être consommés comme dessert. En effet, ils sont très vite digérés. Ils passent par l’estomac, mais n’y restent pas et sont directement assimilés par les intestins. Or, si vous les prenez après des protéines ou d’autres glucides (céréales, légumes) qui exigent du temps pour être décomposés, ils seront piégés dans l’estomac durant des heures. Le résultat ? Ballonnement, fermentations et putréfactions. Avec le temps, votre microbiote intestinal s’en trouvera également affecté.

L’idéal est de manger des fruits lorsque votre estomac est vide. Le matin par exemple, c’est parfait. Autre possibilité, 30 minutes avant le repas ou 3 heures après.De quoi faire une excellente collation.

Bien digérés et assimilés, ils vous apporteront alors tous les nutriments utiles et bénéfiques à votre organisme.

L’astuce en plus

Un repas sans fruit est impossible pour vous ? Optez alors pour des versions cuites, en compote ou pochés. Plus digestes, elles ne nuiront pas à votre bonne digestion.

3. Prenez le temps de mâcher

Arrêtez les déjeuners pris sur le pouce, le plateau-repas devant la télévision et autre en-cas dévoré en travaillant. Si vous souhaitez prendre soin de votre digestion, il est essentiel de bien mastiquer.

Dès que nos aliments entrent dans notre bouche, la digestion commence. Des enzymes digestives vont entrer en action et transformer les aliments en nutriments. Mais si vous ne mastiquez pas suffisamment, votre estomac recevra de gros morceaux de nourriture. Cela pèsera sur votre ventre et rendra votre digestion des plus difficiles.

De plus en mâchant bien, vous prenez le temps de manger. Cela vous permet ainsi de ressentir la satiété et donc de manger moins !

L’astuce en plus

Pour vous assurer d’une bonne digestion, chacun de vos repas doit durer au minimum une vingtaine de minutes.

À table, évitez les situations stressantes, les sujets qui fâchent. Vous avez du mal avec la lenteur ? Posez vos couverts entre chaque plat. Tout aussi efficace, les baguettes à la place de la fourchette.

4. Équilibrez l’acidité gastrique

Le travail de l’estomac au niveau de la digestion consiste à dégrader les aliments, notamment les protéines. Pour accomplir cette mission, il produit plus d’un litre d’acide chlorhydrique.

Indispensable pour une bonne digestion, cette acidité est également très utile pour nous protéger des parasites, des mauvaises bactéries et de différents éléments infectieux.

Cette merveilleuse mécanique vient à se gripper quand les quantités d’acide gastrique deviennent anarchiques. Apparaissent alors les fameuses remontées acides, les brûlures, les crampes et les éructations.

Vous pouvez contribuer à rééquilibrer les niveaux d’acidité en mangeant des aliments lactofermentés tels que pickles, cornichons et choucroute. Autres solutions, consommez chaque jour 1 cuillère à café de vinaigre de cidre bio. Mélangez-le, par exemple, avec votre thé à la place du citron. Vous pouvez également mâcher un peu de gingembre frais juste avant de passer à table.

L’astuce en plus

Au lever, buvez doucement un verre d’eau tiède mélangée avec le jus d’un citron frais. Cette boisson rééquilibre naturellement les niveaux d’acidité. Attendez 30 minutes avant de prendre votre petit déjeuner.

5. Limitez les aliments à l’origine d’intolérances

Une intolérance alimentaire est une réaction de votre corps incapable de bien digérer un aliment. Les signes les plus courants sont des troubles digestifs tels que douleurs d’estomac, ballonnement, diarrhée, vomissement et nausée. Notez que vous pouvez également souffrir de symptômes plus généraux comme des réactions cutanées, de la fatigue, des douleurs articulaires et des migraines.

Les intolérances alimentaires les plus fréquentes sont celles dues au gluten et au lactose.

Le gluten est une protéine présente dans certaines céréales : le blé, le seigle, le kamut, le boulgour, l’épeautre, l’orge et l’avoine. Collante, élastique et anti-agglomérante, elle permet notamment aux pains et aux gâteaux de gonfler.

Selon ces experts, les céréales avec gluten ont été traficotées pour des questions de rentabilité. Elles affichent ainsi un code génétique modifié que notre organisme, inchangé depuis des millénaires, n’est pas capable de reconnaître ni d’assimiler. Ce qui explique également que certaines personnes ne parviennent pas à perdre du poids, voire grossissent malgré des apports caloriques modérés.

Quant au lactose, c’est-à-dire le sucre du lait (essentiellement vache), il est présent dans les laitages (laits, yaourt, fromage, beurre). L’intolérance au lactose est la conséquence d’un déficit en lactase, une enzyme présente dans nos intestins. Cette dernière disparaît très souvent avec l’âge. De ce fait, le lait mal digéré fermente dans votre ventre. Les douleurs intestinales, gaz et ballonnements sont au rendez-vous.

Si vous souhaitez retrouver une bonne digestion, optez pour un régime d’éviction et éliminez gluten et lactose durant quelques semaines. Puis, si vous le souhaitez, réintroduisez-les sans pour autant en faire une surconsommation.

L’astuce en plus

Il existe également des intolérances liées à la tyramine et l’histamine. On les trouve entre autres dans la levure de bière, les vins (blancs, rouges), les crustacés, certains additifs, le blanc d’œuf, les noix, la banane ou encore la charcuterie.

=> Avec notre Détox Eau Rouge, vous jouissez d’un programme complet bénéfique pour votre digestion et votre silhouette. Vous mettez votre système digestif au repos, lui permettant ainsi de se refaire une santé.

Vous éliminez les toxines avec votre boisson à base de thé rouge. Vous adoptez également de nouvelles habitudes alimentaires favorables à la santé de votre microbiote et de vos intestins.

Vos troubles digestifs s’effaceront et votre taille s’affinera tout naturellement.

À votre santé !

Recevez GRATUITEMENT
notre GUIDE Le régime Cétogène pour les Débutants!