Vous vous sentez fatigué la plupart du temps. Vous avez du mal à perdre du poids. Bref, votre thyroïde fonctionne au ralenti. Vous pouvez la booster avec une bonne alimentation : zoom sur 15 aliments à privilégier.

Petite par la taille, grande par ses activités, la thyroïde régule notre sommeil, notre digestion, notre libido, notre métabolisme, notre rythme cardiaque, notre humeur…

Quand elle marche au ralenti, cette glande située à la base du cou engendre fatigue, prise de poids et augmente les risques de maladies cardio-vasculaires.

Ces maux, vous pouvez les effacer et relancer une thyroïde devenue paresseuse. Comment ? En misant sur 15 super aliments qui stimuleront la production de vos hormones thyroïdiennes.

Top 15 des super aliments pour thyroïde

1. Algues

Les algues se démarquent par leur richesse en iode et en sélénium, des minéraux incontournables pour la production d’hormones thyroïdiennes.

Ces légumes de la mer sont aussi de bonnes sources d’oméga 3, de vitamines B, de fibres et d’antioxydants. Des éléments intéressants pour diminuer le mauvais cholestérol, souvent trop élevé chez les personnes souffrant d’une hypothyroïdie.

Je fais comment ?

Achetez les algues (wakamé, spiruline, dulse, kombu, nori…) sous forme de paillettes sèches. Elles se parsèment sur vos salades et vos poissons, parfument huiles et vinaigrettes.

Vous n’aimez pas leur goût ? Optez pour l’agar-agar. Cette algue se vend sous forme de poudre. Elle remplace avantageusement la gélatine pour réaliser flans, crèmes, mousses et terrines.

2. Noix du Brésil

Numéro un en matière d’apport en sélénium, la noix du Brésil contient une belle quantité de vitamine E. Antioxydant, elle neutralise les radicaux libres et prévient les maladies cardio-vasculaires.

Cette grosse noix est également riche en magnésium et en zinc, deux minéraux qui interviennent dans la régulation des hormones thyroïdiennes ainsi que dans le métabolisme de l’insuline et des lipides.

Je fais comment ?

Deux noix suffisent à combler vos besoins journaliers en sélénium. Moulue ou entière, la noix du Brésil se savoure telle quelle, intégrée dans des desserts ou parsemée sur des salades (fruits ou légumes).

3. Poulet

Son atout principal vient de son apport en zinc, un oligo-élément qui nourrit votre thyroïde.

Le poulet est également à privilégier pour ses autres minéraux (phosphore, sélénium, fer, magnésium), ses vitamines (groupe B) et ses protéines.

Je fais comment ?

Pour profiter de ses bienfaits et de sa saveur gustative, ne lésinez pas sur la qualité. Bio, Label Rouge et AOC vous garantissent une viande au top.

4. Pomme

Source de potassium, de zinc, de sélénium et de vitamines (A, groupe B), la pomme est un concentré d’antioxydants qui sont essentiels au bon fonctionnement de vos hormones thyroïdiennes.

Autre atout, sa richesse en fibres (pectine) qui en fait un excellent aliment détox. Elle élimine ainsi les toxiques qui nuisent à votre thyroïde.

On l’adore enfin parce qu’elle stabilise la glycémie, calme l’appétit et brûle les graisses.

Je fais comment ?

Pour profiter des avantages nutritionnels de la pomme, il est important de la consommer avec sa peau. Achetez-la toujours bio pour éviter les pesticides et autres toxiques.

5. Huîtres

Les huîtres se démarquent par leur teneur en zinc, sélénium, iode, ainsi qu’en vitamines du groupe B et C. Rappelons que ces nutriments sont indispensables à la production des hormones thyroïdiennes.

On les adore aussi pour leurs protéines de qualité, leur faible apport calorique (100 kcal pour une douzaine d’huîtres) et leur richesse en oméga 3. De quoi réduire le mauvais cholestérol.

Je fais comment ?

Si vous en avez la possibilité, choisissez des huîtres bio. Elles vous apportent la garantie d’un élevage dépourvu de polluants toxiques.

6. Autres fruits de mer

Crevettes, moules, crabe, coquilles Saint-Jacques, langoustines et écrevisses sont très bien pourvus en protéines, vitamines (A, groupe B, D, E), oméga 3 et antioxydants.

Notez que les coquillages (moules, oursin, coques, palourdes) affichent une concentration en oligo-éléments (iode, fer, sélénium, zinc, cuivre) des plus impressionnantes.

À titre d’exemple, 100 g de moules (114 kcal) couvrent 90 % de vos besoins quotidiens en sélénium, 130 % d’iode, 24 % de zinc, et la totalité de vitamines B12.

Je fais comment ?

Votre thyroïde est très sensible aux polluants toxiques. Voilà pourquoi, chaque fois que vous en avez l’occasion, consommez des fruits de mer certifiés bio, Best Aquaculture Practices (BAP) ou Aquaculture Steawardship Council (ASC).

7. Œufs

Les œufs contiennent du sélénium, de l’iode et du zinc, 3 minéraux qui boosteront votre thyroïde.

Fournisseur également de fer et de protéines d’excellente qualité, cet aliment sain affiche un faible taux de graisses saturées. Alors, ne le boudez pas même si vous souffrez de cholestérol.

Autres bons points : les œufs apportent des vitamines (B9, B12 et D) et des antioxydants.

Je fais comment ?

Pour jouir du maximum d’oméga 3 et des qualités nutritionnelles, préférez des œufs bio (code O), élevés en plein air (code 1) ou Bleu Blanc Cœur.

8. Saumon

Ce poisson gras est intéressant pour la production d’hormones thyroïdiennes. Car il fournit iode, sélénium, zinc, magnésium, vitamine D et oméga 3. Non content de réduire votre mauvais cholestérol, il diminue les inflammations qui contribuent à ralentir votre thyroïde.

Je fais comment ?

Préférez le saumon frais sauvage ou certifié bio. Évitez les saumons cuisinés ou fumés trop riches en sel raffiné. Ils perturberaient votre thyroïde.

9. Baies

Cassis, framboises, myrtilles, mûres… tous ces fruits peu caloriques sont de véritables champions en matière d’antioxydants.

Ils sont vos alliés : ils vous aideront à lutter contre les radicaux libres trop nombreux chez les personnes en hypothyroïdie.

Autres points forts, leurs fibres et leurs vitamines (C, E, groupe B).

Lorsque la saison des baies est passée, faites-le plein d’antioxydants avec l’açaï (baies violettes) et le goji. Séchés, ils sont accessibles toute l’année.

Je fais comment ?

Choisissez-les toujours bio. Ces petits fruits sont gorgés de pesticides, ils subissent de nombreux traitements phytosanitaires.

10. Avocat

Les avocats sont une excellente source de tyrosine, un acide aminé qui contribue à la production d’hormones thyroïdienne.

Ajoutez-y des minéraux (calcium, iode, sélénium, zinc, magnésium), des oméga 3, des fibres, des vitamines (A, groupe B, E) et des antioxydants.

Je fais comment ?

Achetez l’avocat encore vert. Cela vous évitera les déconvenues d’un fruit abîmé et non consommable. Il vous suffit de l’envelopper dans du papier kraft ou du papier journal pour le faire mûrir rapidement.

11. Épinards

Très pauvre en glucide, ce légume apporte des minéraux alliés (iode, zinc, sélénium, fer), des antioxydants et des vitamines (A, B, E, K).

On aime son côté détox reminéralisant. Il soigne foie et intestin tout en requinquant votre vitalité et votre thyroïde.

Je fais comment ?

Consommez-le toujours cuit. Sans cela, ce végétal nuira à votre thyroïde raplapla.

12. Graines de citrouille

Elles contiennent sélénium, zinc et tyrosine, trois nutriments indispensables à la production d’hormones thyroïdiennes. Ajoutez-y des antioxydants, des vitamines (A, E, groupe B) et des oméga 3.

Je fais comment ?

Consommez les graines de citrouille entières ou moulues, crues ou rôties, telles quelles ou parsemées sur vos salades et mueslis.

13. Bœuf

Source de minéraux (zinc, sélénium, fer), de vitamines (D, groupe B) et de protéine, le bœuf fait partie de l’alimentation favorable à votre thyroïde.

Je fais comment ?

Pour profiter de ses bienfaits et de sa saveur gustative, ne lésinez pas sur la qualité. Bio, Label Rouge et AOC sont des labels qui vous garantissent une viande dépourvue de toxiques (notamment antibiotiques).

14. Graines de chia

Championne en oméga 3 et fibres, ces petites graines affichent une teneur exceptionnelle en protéines, vitamine C et minéraux (calcium, sélénium, zinc, magnésium, potassium).

Je fais comment ?

Réhydratez les graines de chia durant une dizaine de minutes dans un liquide (eau de source, lait de coco…). Vous obtiendrez ainsi une matière gélatineuse parfaite pour réaliser des porridges, des crèmes et des gâteaux.

15. Sardines

Les sardines se démarquent par leur richesse en minéraux (sélénium, zinc, calcium), en oméga 3 et en vitamines (groupe B, D, E), des nutriments précieux pour le bon fonctionnement de votre thyroïde fatiguée.

Je fais comment ?

Si vous aimez les sardines fraîches, choisissez toujours les cuissons douces afin de préserver tous leurs bienfaits.

Consommer ces aliments donnera un coup de boost à votre thyroïde et vous permettra de vous remettre à perdre du poids.

 

Cependant, si cela n’allait pas assez vite pour vous, je vous propose d’accéder à une enquête exclusive.

Pour maigrir, des chercheurs ont exploré les contrées les plus reculées de la planète, en Asie, en Afrique, en Amérique centrale… et ce qu’ils ont ramené est tout simplement hallucinant !

Cliquez ici pour accéder immédiatement à l’enquête exclusive sur les aliments et les plantes rares qui font fondre les graisses.

==> Oui ! J’accède à l’enquête exclusive pour mincir (GRATUIT)

À votre santé !

Chris Lorenz